Le boudoir littéraire

Des chroniques littéraires, des partenariats avec les éditeurs.

30 janvier 2012

Non Stop - Frédéric Mars

Non stop

Quatrième de couverture :

9 septembre 2012, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l’enquête, doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe. Une attaque non revendiquée et d’autant plus difficile à contrer qu’elle transforme des innocents en bombes humaines, faisant d’eux les agents de ce scénario apocalyptique. Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années. Tous reçoivent ces fameuses enveloppes kraft et se mettent à marcher. S'ils s’arrêtent, la charge explosive se déclenche, où qu’ils soient. Quels que soient leur âge et leur couleur de peau. La cavale sans fin de ceux qu'on appelle les Death Walkers, les marcheurs de la mort, ne fait que commencer.

1141054522

Mon avis :

Etats-Unis, New-York, terrorisme. Vous pensez au 11 septembre 2001 ? Vous avez raison ! Sauf qu'ici Frédéric Mars nous propulse dans le futur, le 9 septembre 2012, et qu'il choisit de développer la thèse d'un terrorisme inédit. Entre thriller et docu-fiction sur la géopolitique, les 666 pages de ce roman vont défiler sans que vous ne vous en aperceviez.

Septembre 2012. A New-York, on s'apprête à commémorer les attentats survenus 11 ans auparavant, avec en bonus l'inauguration de la Tour de la Liberté en lieu et place des tours jumelles du World Trade Center.
Sam Pollack, capitaine de police au NYPD, en se rendant à son boulot, se retrouve par hasard sur le lieu d'une explosion. Après quelques minutes, on apprend qu'il ne s'agit pas d'un colis piégé déposé mais bien d'une bombe humaine Problème : il ne s'agit pas d'un acte isolé. Commence dès lors une course contre la montre pour découvrir ce qui se trame, qui sont les commanditaires et qui sont ces kamikazes d'un genre nouveau.

De la première à la dernière page, un rythme soutenu et ininterrompu nous tient en haleine et nous fait tourner les pages frénétiquement. Aucune longueur, aucun temps mort et surtout une vraisemblance qui fait froid dans le dos. Et cela tient dans la nouvelle forme de terrorisme qu'imagine Frédéric Mars. Les bombes humaines se révèlent être des citoyens américains lambda, sans rapport les uns avec les autres, mis à part un léger détail : ils ont tous une défaillance cardiaque et sont porteurs d'un pacemaker piégé. Pour empêcher au plus vite des innocents de mourrir, les hautes instances américaines doivent se porter main forte. Ainsi, le lecteur se trouve en présence de la CIA, du NYPD, du FBI, du Homeland Security et tout un arsenal d'institutions de sécurité dont les sigles sont détaillés en fin d'ouvrage. Vous le devinez, ce livre, tout en nous divertissant, nous donne des éléments pour comprendre comment la situation géopolitique mondiale pourrait encore déclencher des attentats terroristes : Printemps arabe de 2011, présence américaine dans certains pays du Moyen-Orient, situation politique avec l'Iran, question israélienne, etc. Dès la seconde moitié du livre, j'ai rapidement ressenti l'important travail de recherche et de documentation qu'a réalisé Frédéric Mars pour l'écriture de ce livre.

Concernant les personnages, l'auteur se centre sur Sam Pollack, ce père de famille veuf et célibataire, beau gosse grisonnant à la Georges Clooney. Bon flic mais peu enclin à l'évolution professionnelle, il ne ressemble pas vraiment à l'anti-héros border-line que l'on rencontre souvent dans les thrillers. Néanmoins, à un moment donné du livre, sa vie privée va entrer de plein fouet dans le récit et va le rendre d'une humanité telle que l'on se rapproche sensiblement de lui. Un personnage sympathique et fort, digne d'un bon film américain.
Mis à part Sam, un nombre phénoménal de personnages égrennent le livre. Si bien qu'au début, il faut s'accrocher pour ne pas s'y perdre. On rencontre des hommes et femmes politiques mais aussi des inconnus, ces fameux "marcheurs de la mort", qui vont peu à peu devenir le rebus de la société : la population va les traîter en paria, en animaux, leur jetant des pierres et les insultant. C'est effrayant mais encore une fois tellement vraisemblable.
Si l'on se concentre sur les personnages et sur le thème principal, aucun doute, ce livre ferait une très bonne adaptation cinématographique !

Un thriller parfaitement orchestré, dont les amateurs de "24h chrono" retrouveront une trame similaire (de mon côté, je n'ai jamais vu cette série donc aucun problème). Un style résolument adulte, qui me fait me poser la question, comme beaucoup d'autres lecteurs, du choix de la maison d'édition et notamment de la collection Black Moon, clairement ciblée jeunesse. Alors certes, il ne s'agit pas d'un thriller sanglant et aucune scène ne choquera un public adolescent. Néanmoins, comme je l'ai remarqué, les libraires le classent souvent en jeunesse et ainsi le public adulte passe tout à fait à côté d'un thriller qui, pourtant, en intéresserait plus d'un. Un choix plus qu'étonnant, incompréhensible.

En conclusion, je me suis régalée avec ce roman et je pense que ce sera le cas pour beaucoup de lecteurs. Et n'oubliez pas : si vous ne le trouvez pas au rayon polar de votre librairie, allez faire un tour sur les étals jeunesse !

Cadre de lecture : Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée sur le forum Livraddict. Voici le lien des chroniques des lecteurs qui y ont également pris part :

Karline
Galleane
Demolyna
Lisalor
Thib
Céline031
Pierre de Jade
Cerisia
Tousleslivres
Bookenfolie
Leslecturesdelilou
Styx2005
Iani
Ptitelfe
Soevangeline
Conseil-livres-manga
Frankie
AurelieBulle
Zina
Mimigogotte
Mycoton

Posté par marylinm à 08:00 - Thriller/Policier - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Un thriller efficace qui va vite et qui laisse à réfléchir, encore une fois, sur notre avenir... sur l'avenir du monde... J'ai trouvé quelques longueurs, mais dans l'ensemble, j'ai vraiment aimé...

    Posté par Flo-Tousleslivre, 30 janvier 2012 à 09:43
  • Contrairement à toi, j'ai justement trouvé qu'il y avait des longueurs et je n'ai pas été entraînée par le récit ! Mais je suis par contre d'accord avec toi en ce qui concerne la documentation de l'auteur et le réalisme de cette situation !

    Posté par Iani, 30 janvier 2012 à 13:10
  • Je l'ai lu en avant-première et j'ai vraiment adoré ce roman. Comme tu le dis c'est vraiment très bien orchestré, on est prit dans l'histoire et les pages se tournent sans que l'on s'en rende compte. Mais ce que j'ai préféré c'est tout l'aspect sociologique derrière le phénomène terroriste que Frédéric Mars nous propose. L'attitude des citoyens "non affectés", la quasi guerilla urbaine... Vraiment très intéressant et tellement possible!
    A ce soir pour la discussion avec l'auteur!

    Posté par Nelfe, 30 janvier 2012 à 16:29
  • C'est effectivement un très bon thriller bien documenté mais j'ai trouvé qu'il y avait quelques longueurs malgré tout.

    Posté par Frankie, 30 janvier 2012 à 17:07
  • Comme toi j'ai beaucoup aimé le contexte géopolitique bien documenté et crédible.

    Posté par laure, 30 janvier 2012 à 20:07
  • non stop

    J'ai adoré ce livre, il m'a tout de suite fait pensé à certain film et je l'ai trouvé même encore meilleur, le scénar est super!

    Posté par styx2005, 30 janvier 2012 à 23:43
  • Je me suis régalée également !

    Posté par mimigogotte, 01 février 2012 à 20:34
  • Pareil que beaucoup, j'ai aussi ressenti des longueurs mais le travail fait par l'auteur est pointu et on voit qu'il s'est bien documenté. L'idée de base et particulièrement effrayante je trouve aussi.

    Posté par Galleane, 02 février 2012 à 15:41
  • Pareil que toi, je n'ai jamais regardé 24h donc aucun point de comparaison. J'ai beaucoup aimé malgré quelques éléments qui m'ont "gênée" comme la partie vraiment politique vers la fin !

    Posté par Mycoton32, 04 février 2012 à 08:02

Poster un commentaire