Le boudoir littéraire

Des chroniques littéraires, des partenariats avec les éditeurs.

29 janvier 2010

Fantômes d'hiver

de Kate Mosse

9782709634588FS

Quatrième de couverture :

La Grande Guerre a anéanti une génération tout entière, fauchée à la fleur de l'âge... Dans le cas de Freddie Watson, un jeune Anglais du Sussex, elle lui a pris son frère bien-aimé et, ce faisant, lui a volé la paix de l'esprit. Hanté par cette disparition, il erre sans savoir comment échapper à cette douleur qui le paralyse.
Durant l'hiver 1928, Freddie voyage dans le sud-ouest de la France, une autre région qui a vu couler trop de sang au cours des siècles, quand sa voiture quitte la route. Encore sous le choc, il s'enfonce en chancelant dans les bois et trouve refuge dans un village isolé. Là, lors d'une étrange soirée, il rencontre Fabrissa, une belle jeune femme qui pleure elle aussi une génération perdue.
Au cours d'une seule et même nuit, Fabrissa et Freddie se confient mutuellement leur histoire. Le lendemain, Freddie se retrouvera devant un mystère déchirant dont lui seul détient la clé.

Après
Sépulcre et Labyrinthe, qui ont connu un immense succès international, Kate Mosse nous conte, avec Fantômes d'hiver, l'histoire de vies durement éprouvées par la guerre, mais transcendées par le courage et l'amour.
Kate Mosse partage sa vie entre le Sussex et Carcassonne.


Mon avis :

Un coup de cœur pour ce petit livre de 264 pages !

Quand je suis attirée par un livre, cela commence par 'aspect général. Ici, j'ai aimé le petit format choisit par les éditions JC Lattès : entre le gros livre et le livre de poche. Et puis la couverture : douce, brillante, bleu nuit. Rien que là, j'ai réellement aimé le livre ! Un bon travail de la maison d'édition !

Quant au contenu, j'ai apprécié le travail d'illustration de Brian Gallagher. Des dessins correspondants parfaitement à l'ambiance : légers, avec des traits visibles.
Le roman nous conte l'histoire de Freddie, qui ne se remet pas de la mort de son frère aîné à la guerre. Il est envahi par la culpabilité, par la colère et n'accepte pas de ne pas connaître les circonstances exactes de la mort de George. Depuis dix ans, le deuil ne se fait pas, malgré lui. Puis, lors d'un voyage en France, il rencontre Fabrissa qui elle aussi a perdu des propres à cause de la guerre. Mais qui est réellement Fabrissa ? Comment, au final, va-t-elle réussir à guérir Freddie ?

J'ai été chamboulée par ce livre. Beaucoup de choses à en dire. Une réflexion sur les méfaits des guerres, sur ce qui reste, qu'ils soient combattants ou non. Leur caractère absurde est ce qui détruit les esprits : pourquoi sont-ils morts, pour qui, qu'elle cause mérite qu'on tue des milliers de gens ? Et puis, la volonté finale : plus jamais ça. Sauf que... sauf que ça recommence, toujours. Notamment à la fin du livre où on se dit "Si seulement Freddie savait que dix ans plus tard une autre grande guerre tuerait encore et encore !
Il y a aussi une morale dans ce livre qui nous encourage à ne pas oublier les morts, mais à tirer de leur mort un enseignement qui nous permette d'avancer.

Sur l'auteur, j'ai aimé son écriture, l'émotion qu'elle nous transmet par sa simplicité ; mais aussi sa connaissance de l'histoire et ses recherches importantes pour ce livre (on l'apprend à la fin de l'ouvrage dans la "Note de l'auteur").
Un grand bravo pour cette lecture que je n'oublierais pas de si tôt.

Remerciements :

Je remercie les éditions JC Lattès ainsi que Livraddict pour cette merveilleuse découverte. Un de mes plus beaux partenariats, assurément !

livraddict_logo_small

JCLATTES

Posté par marylinm à 09:51 - Historique - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires

  • J'avais hésité à me présenter mais j'ai les autres livres du partenariat à lire ca faisait un peu beaucoup ^^
    En tout cas je le note pour plus tard !!

    Posté par latite06, 29 janvier 2010 à 10:27
  • J'avais déjà noté ce livre qui semble passionnant. Vous avez fait naître une folle envie en moi de dévorer cet ouvrage...

    Posté par Ellcrys, 29 janvier 2010 à 20:21
  • Comme toi, j'ai adoré ce livre! Une très belle histoire : l'auteur sait transporter son lecteur!

    Posté par pimprenelle, 23 février 2010 à 12:42

Poster un commentaire